450 675-8901

  Rachel Villiard, Naturopathe

  Des soins pour l'âme et le corps

Blogue

C'est assez!

Publié le 26 août 2016 à 0:35


Aujourd’hui je me questionne et surtout je réalise une chose, je viens tout juste de regarder un documentaire sur la beauté qui est utilisé dans les médias, dans les magazines et qui ne reflète pas la réalité. En écoutant ces femmes et leurs batailles quotidiennes face au culte de la beauté j’en arrive à une conclusion, et j’avouerais que je ne sais pas quel sentiment m’apporte cette conclusion. Je réalise que tous ces symptômes de trouble alimentaire, je les ai déjà eus à un moment ou à un autre de ma vie. Je ne dis pas que j’ai été anorexique ou boulimique, mais d’aussi loin que je me souvienne j’ai eu des épisodes de régime, toujours à la recherche de la façon qui sera efficace pour perdre du poids et enfin avoir le corps dont je rêve, celui que je trouve tellement beau, qui est musclé juste assez, avec des cheveux parfaits, des dents assez blanches, vous voyez l’image.


Mon obsession de mon poids vient probablement du fait que ma mère a toujours eu un surplus de poids, d’aussi loin que je me souvienne je me suis promis de ne jamais ressembler physiquement à ma mère. Je tente par tous les moyens d’éviter d’engraisser pour m’assurer de ne pas avoir le gros défi de perdre du poids.


Il y a quelques années, ma façon de gérer mon poids était de m’entrainer à outrance à tous les jours, de courir toujours un peu plus, jusqu’au moment où mon corps ne veuille plus suivre. Il était épuisé et me faisait souffrir quotidiennement.


Je réalise que j’ai trouvé une nouvelle façon de contrôler mon poids et s’est en recherchant toujours ce qu’il y a de plus santé, au début je me nourrissais selon les études, en calculant les protéines, évitant les glucides. Bref, la méthode avait changé mais c’était encore pour le même résultat, contrôler mon poids pour éviter à tout prix d’être en surcharge.


Je me libère en écrivant sur mon ordinateur de toute ces années ou je n’ai pas été à l’écoute des besoins de mon corps et que j’ai seulement tenté de tout contrôler. Je ne suis pas la seule, je m’en rends compte maintenant, mais ce qui me fait réagir, c’est l’urgence de renverser la vapeur, l’urgence de changer les stéréotypes. Cet urgence vient du fait que je vois ma fille qui approche la puberté, et qui entrera elle aussi dans cette bataille sans fin si on ne change pas rapidement et collectivement.

 


Nous sommes toutes belles à notre façon, il n’y a pas de corps parfait, oui le temps à fait changer les formes de mon corps et je suis consciente que j’ai encore du travail à faire pour les accepter. Je ne sais pas de quelle façon on peut changer les choses, mais je sais que je souhaite montrer l’exemple d’une maman bien dans sa peau qui ne se préoccupe pas seulement de son poids pour décider ce que l’on va manger pour le souper. Trouver cet équilibre ne sera pas une chose facile mais c’est une meilleure bataille que celle menée aux calories et aux bourrelets.


Si nous sommes incapable de changer les choses pour nous-même, une nouvelle force arrive lorsque nous le faisons pour nos enfants!


Je souhaite m'abonnder à l'infolettre!

 

 

 

Catégories : Bien-être

Publier un commentaire

Oups!

Oops, you forgot something.

Oups!

Les mots que vous avez saisis ne correspondent pas au texte affiché. Veuillez réessayer.

0 commentaires