450 675-8901

  Rachel Villiard, Naturopathe

  Des soins pour l'âme et le corps

Blogue

Le monde de l'Access Bars

Publié le 6 septembre 2019 à 10:25



J'ai toujours été fascinée par l'énergie, par la force que notre corps à de se regénérer par lui-même, de son pouvoir d'autoguérison. C'est d'ailleurs pour cela, il y a quelques années, j'ai fait le grand saut dans le monde de la médecine complémentaire (pour ne pas dire alternative car elle est complémentaire à la médecine moderne à mon avis) en suivant une formation de réflexologie corporelle. Cette pratique m'a ouvert les portes vers mon métier de naturopathe que j'adore. L'accompagnement de mes clients dans leur bien-être en prenant soins de bien les éduquer sur leur hygiène de vie autant physique que psychologique est vraiment ce qui me plaît et par-dessous tout, c'est dans le côté énergétique de mon travail que je me sens le plus utile.


Récemment, j'ai découvert la pratique du Access Counsciousness plus communément appelé les Access Bars. C'est une pratique qui consiste à toucher certains points précis sur la tête ( les Bars) qui donnent accès à votre ordinateur, de tous les systèmes de croyances, de pensées limitantes que nous avons considéré comme importantes dans une vie ou dans une autre qui nous font agir comme ''Bon ou Mauvais'', ''Juste ou Faux'' et ''Raison ou tort'', mais selon qui? Selon quoi au fond?


En recevant une séance de Bars, tu vas réellement commencer à devenir plus présent dans ta vie et le passé ne se projettera plus dans ton futur de la même manière. Ce sera l'occasion de laisser aller le tout afin d laisser la place à la pure conscience, permettant au corps de créer d'autres choix et d'autres possibilités. Recevoir Les Bars permet d'accéder au champs des possibilités et de dépasser enfin les limitations de la réalité telle que nous la connaissons.


Comment se passe une séance?

Physiquement, lors d'une séance nous pouvons ressentir quelques picotements au niveau de la tête ou à certains autres endroits sur le corps comme des vagues de chaleur et il n'est pas rare de voir dormir les gens sur la table de massage, mais les effets se font ressentir par la suite, cela aide a retrouvé le sommeil, à calmer les gens anxieux, à retrouver la santé, à perdre du poids, à modifier sa relation avec l'argent.


Chaque cession de Bars d'accès peut libérer des limitation dans le domaine de la vie qui correspond à la barre spécifique qui est touché. C'est un processus de perte de limitation dans tous les aspects de la vie que le participant est prêt à changer. C'est incroyablement stimulant tout en percevant une grande détente.


Les enfants et les Bars

Les enfants comprennent plus rapidement que les adultes. Et ils comprennent Access plus vite, ils perçoivent l'énergie et ils sentent l'énergie du changement qui se passe avec leurs parents et qui change toute leur vie. C'est excellent pour la concentration avant les examens, calmer les enfants hyperactifs.


J'ai envie de terminer avec quelques questions, car en Access Bars, tout commence par une question, en fait tout est dans les questions et non dans les réponses. Lorsque vous faites une demande à la vie, avez-vous tendance à immédiatement chercher un ''COMMENT'' ? Cette façon de faire bloque complétement le processus de la magie qui doit s'opérer. Il est donc essentiel de ne jamais prétendre être ou avoir la réponse, mais rester ouvert au monde de possibilité.


Je me demande à quel point je peux changer?

Je me demande à quel point je peux être heureux?


Lorsqu'il vous arrive une belle nouvelle, demander Quoi de mieux est possible? Votre tête aurait comme réflexe de vous dire, mais voyons, c'est déjà une excellente chose, pourquoi en demander plus? Voyez-vous que de cette façon on limite notre abondance? Alors qu'en Access on repousse les limites du possible dans l'amour et la reconnaissance.


Je vous souhaite de vivre l'expérience de l'Access Bars, je vous laisse avec un schéma des points qui peuvent être libérer lors d'une séance.

Santé & Bonheur

Rachel, votre naturopathe

https://www.accessconsciousness.com/fr/" target="_blank">

Es-tu l'adulte que tu imaginais?

Publié le 8 octobre 2017 à 13:15 Comments commentaires (2)


Une deuxième journée en pyjama à pratiquer l'art du ''Farniente'' (j'ai appris ce mot italien en regardant Mange, Prie, Aime, mon film préféré sans aucun doute). Bref, je saute d'une lecture à l'autre, des romans, des livres de développement personnel sur la visualisation, sur l'âme de l'argent, donc une tonne de lecture intéressante quand je me rends compte que ça fait extrèmement longtemps que je n'ai rien écris moi-même!


Dans un des nombreux livres que j'ai sous la main, l'auteur nous demande d'identifier notre passion et pour ce faire il nous replonge à l'adolescence, qu'est-ce que tu aimais faire AVANT... avant que tu te mettes à juger tout ce que tu fais, avant que tu veuilles trouver une raison à toutes activités! Pour ma part, mon réflexe a été de penser au chant (je chante depuis l'âge de 15 ans, ça fait partie de ma vie encore aujourd'hui, c'est très libérateur pour moi, une forme de thérapie), mais bien avant de chanter j'écrivais.... j'écrivais surtout des poèmes, à mon souvenir j'ai une dizaine de cahiers bien rempli de mes états d'âme de l'âge de 12 à 17 ans!!! 


Mais pourquoi je n'écris plus? J'ai déjà tenté de jumeler mes deux passions.. me mettre à écrire des chansons, le constat n'est pas très concluant! Je me rends compte en écrivant ces quelques lignes que j'ai cessé d'écrire des poèmes par peur du jugement, par vulnérabilité aussi! Lorsque tu écris vers après vers, tu te dévoiles, tu te livres, avec les années on apprend à se protéger, on enfouie cet élan de romantisme et de liberté par peur d'être blessée. 


Aujourd'hui je ne vous écrirai pas un poème, mais je peux vous affirmer que je vais m'y remettre, je vais trouver la clé qui va ouvrir la serrure de cette cage dorée qui va me permettre d'oser à nouveau être la VRAI moi! Sans retenue, sans peur du jugement, avec toute la liberté dont je rêve!!!

Si je te pose la question maintenant... que faisais-tu à l'adolescence que tu ne fais plus à présent?

Recommence à le faire pour ton plus grand bien, ton âme retrouvera sa liberté, sa jeunesse, sa fougue!

Paix & Amour


Ma mission de vie...

Publié le 8 mai 2017 à 9:40 Comments commentaires (1)


Aussi loin dont je me souvienne, j'ai toujours désirée être maman.... une vie sans enfant signifiait que j'avais raté ma vie dans ma tête de petite fille.... 

Heureusement la cigogne a exaucé mon souhait le plus cher... mais pas dans les circonstances que j'aurais souhaité!


À 19 ans, c'est en plein l'âge à laquelle je m'amusais avec mes amies et je faisais la tournée des clubs pour danser pratiquement tous les soirs de la semaine. Vu de l'extérieur ça pouvait sembler être malsain, mais c'était ma façon à moi de m'évader! M'évader de quoi? Mes parents étaient en pleine séparation et j'ai toujours eu un discours intérieur très existensielle (Qui suis-je, nous venons d'où, à quoi sert la vie? Même petite je trouvais inconcevable que la vie se résume à métro-boulot-dodo)


Je suis donc partie à 20 ans avec seul bagage ma voiture neuve (mon seul bien en fait, ma liberté;), mon snowboard et une valise de vêtements. Où est-ce que je me dirigeait comme cela? Direction Banff, j'avais réussi à me trouver un emploi comme femme de ménage dans un hotel de la ville très touristique, j'espérais améliorer mon anglais (fait à noter, la ville était pratiquement Québécoise tellement il y avait de gens comme moi qui souhaitaient faire une immersion anglaise, ratée!) J'avais le désir non seulement d'apprendre l'anglais mais de me découvrir en tant que personne (j'ai toujours été celle qui était ce que les gens attendait d'elle...) et qu'à mon retour, SI je revenais, ils devraient aimer la Rachel que j'étais devenu car ce serait LA VRAI Rachel....


Donc, jour J, c'est un départ, pour seule carte routière ( Non les GPS n'existaient pas encore) un index à la fin d'un agenda... le chemin était simple... suivre la 1 au travers le Canada! Quand j'y repense, ce n'est pas d'hier que j'ai mon côté fonceur!


Je vous épargne toutes les péripéties du voyages (j'en ferai peut-être un autre billet), mais une fois arrivée à Banff, premier jour de travail, je défais ma valise, je suis ÉNORMÉMENT fatiguée, mais est-ce bien surprenant après avoir fait 3 jours de voiture (36h à rouler avec le seul son de ma voix qui résonne dans ma tête parce qu'on fait rapidement le tour des 3 CD road trip organisés). Je me sens très étrange, et avec raison, je suis enceinte! La vie a décidé qu'au moment où je me cherchais le plus, elle aurait des réponses pour moi!


Je suis revenue au Québec, avec une petite crevette dans mon ventre..les mois qui ont suivi n'ont pas été de tout repos car vous aurez compris que je n'étais pas en couple avec le papa de ma fille! J'aime dire que ma fille n'était pas prévue mais qu'elle était tellement désirée! Je suis revenu en sachant ma mission de vie: ÊTRE UNE MAMAN! La fusion que j'avais avec ma fille dans mon ventre, ce n'est comparable à rien d'autre au monde!


Aujourd'hui je suis en couple avec un homme merveilleux, qui lui a deux garçon presque du même âge que ma fille, nous avons notre grande famille (1 semaine sur 2), mais j'ai dû apprendre à mon corps qu'il ne porterait plus jamais de bébé, l'idée romantique de vivre une grossesse accompagnée d'un conjoint j'ai dû m'y résigner, cela a été un long cheminement (2 ans). Aujourd'hui, je peux dire que je n'attends rien de plus de la vie que de voir ma fille grandir sainement et de la voir s'épanouir dans cette grande société! Ma mission de vie à moi maintenant n'est plus de devenir une maman, c'est de fournir à ma fille tous les outils pour qu'elle s'épanouisse à son tour!


Je souhaite une joyeuse fête des mères à tous les mamans, belle-mamans et maman en devenir de ce monde! Laissez-vous gâter!

Les limites... ces fameuses limites...

Publié le 14 septembre 2016 à 20:45 Comments commentaires (0)


Si je vous dis d'être à l'écoute de votre corps, forcément il va sans dire que nous devons être à l'écoute de ce qu'il nous dit et de respecter ces limites... et bien c'est quelques choses que j'ai oublié d'appliquer dernièrement côté exercice physique, je m'explique !


Forcément je prône la santé, le bien-être, l'alimentation saine et une bonne routine d'exercice physique chaque jour, MAIS et je l'écris en gros parce que le mais ici est très important, je me confesse, je ne suis pas parfaite et je suis loin d'y arriver tous les jours. À 20 ans, je ne sais pas si c'était mon métabolisme de base qui était au top de sa forme ou parce que je n'écoutais pas mon corps, mais j'arrivais à maigrir en claquant des doigts, suffisait d'un boost de motivation et de m'entrainer intensément chaque jour de la semaine en mangeant des pizzas pochette et la nature faisait son oeuvre mais à 30 ans c'est tout une autre histoire !


Suis-je la seule à avoir toutes les bonnes intentions et de me dire que tout est prêt pour enfin retrouver la forme. Le moment venu... oufff je ne sais pas où s'envole toute ma motivation, mais suffit de 500 mètres et j'ai un discours intérieur pas très reluisant envers moi-même, de ce fait, je me décourage très vite !


Il m'est arrivé de courir avec mon copain (selon moi c'est de la course, à son rythme à lui c'est du réchauffement vous voyez la scène), avec tout l'amour du monde il me dit ''On va juste faire un petit 2km pour commencer''. Alors moi tout de suite le discours part..... Il se moque de moi, je n'y arriverai pas, il court beaucoup trop vite pour moi, je vais le retarder, je respire trop fort, je ne suis pas bonne, je n'y arriverai pas.... et vous savez quoi... je l'ai fait, de peine et de misère, oui j'ai du arrêter à plusieurs reprise pour reprendre mon souffle et parce que je ne sentais juste plus mes jambes, en plus d'être incapable de compter le nombre de crampes que j'avais... Tout le long du trajet j'étais extrêmement dure avec moi-même, j'étais déçue d'avoir de la difficulté à faire 2km alors qu'il y a deux ans j'en courais 5 facilement, MAIS c'était il y a 2 ans... 


Une fois arrivé de notre course, lui est reparti pour faire un autre tour alors que je m'étirais et que, je l'avoue, je versais une larme (quelques une en fait) parce que j'étais déçue de moi, de mon incapacité à me remettre en forme. Après quelques minutes d'étirement j'en suis venu à la conclusion que je devais respecter mes limites AVANT toute chose. Je me dois de respecter la condition de mon corps présentement si je souhaite avoir la possibilité de l'améliorer. Alors, j'accepte que le 2km, à partir de maintenant, je vais le marcher très rapidement pour quelques semaines et qu'ensuite je me remetterai à la course, j'irai progressivement en respectant les limites que mon corps m'imposent et je crois que nous aurons une bien meilleure relation lui et moi!!


Soyez à l'écoute de votre corps et il vous le rendra x 1000!


P.S. Si tu crois être la seule à éprouver de la difficulté à te remettre en forme, je te rassure, tu fais partie d'un clan secret comptant des milliers d'abonnées....


C'est assez!

Publié le 26 août 2016 à 0:35 Comments commentaires (0)


Aujourd’hui je me questionne et surtout je réalise une chose, je viens tout juste de regarder un documentaire sur la beauté qui est utilisé dans les médias, dans les magazines et qui ne reflète pas la réalité. En écoutant ces femmes et leurs batailles quotidiennes face au culte de la beauté j’en arrive à une conclusion, et j’avouerais que je ne sais pas quel sentiment m’apporte cette conclusion. Je réalise que tous ces symptômes de trouble alimentaire, je les ai déjà eus à un moment ou à un autre de ma vie. Je ne dis pas que j’ai été anorexique ou boulimique, mais d’aussi loin que je me souvienne j’ai eu des épisodes de régime, toujours à la recherche de la façon qui sera efficace pour perdre du poids et enfin avoir le corps dont je rêve, celui que je trouve tellement beau, qui est musclé juste assez, avec des cheveux parfaits, des dents assez blanches, vous voyez l’image.


Mon obsession de mon poids vient probablement du fait que ma mère a toujours eu un surplus de poids, d’aussi loin que je me souvienne je me suis promis de ne jamais ressembler physiquement à ma mère. Je tente par tous les moyens d’éviter d’engraisser pour m’assurer de ne pas avoir le gros défi de perdre du poids.


Il y a quelques années, ma façon de gérer mon poids était de m’entrainer à outrance à tous les jours, de courir toujours un peu plus, jusqu’au moment où mon corps ne veuille plus suivre. Il était épuisé et me faisait souffrir quotidiennement.


Je réalise que j’ai trouvé une nouvelle façon de contrôler mon poids et s’est en recherchant toujours ce qu’il y a de plus santé, au début je me nourrissais selon les études, en calculant les protéines, évitant les glucides. Bref, la méthode avait changé mais c’était encore pour le même résultat, contrôler mon poids pour éviter à tout prix d’être en surcharge.


Je me libère en écrivant sur mon ordinateur de toute ces années ou je n’ai pas été à l’écoute des besoins de mon corps et que j’ai seulement tenté de tout contrôler. Je ne suis pas la seule, je m’en rends compte maintenant, mais ce qui me fait réagir, c’est l’urgence de renverser la vapeur, l’urgence de changer les stéréotypes. Cet urgence vient du fait que je vois ma fille qui approche la puberté, et qui entrera elle aussi dans cette bataille sans fin si on ne change pas rapidement et collectivement.

 


Nous sommes toutes belles à notre façon, il n’y a pas de corps parfait, oui le temps à fait changer les formes de mon corps et je suis consciente que j’ai encore du travail à faire pour les accepter. Je ne sais pas de quelle façon on peut changer les choses, mais je sais que je souhaite montrer l’exemple d’une maman bien dans sa peau qui ne se préoccupe pas seulement de son poids pour décider ce que l’on va manger pour le souper. Trouver cet équilibre ne sera pas une chose facile mais c’est une meilleure bataille que celle menée aux calories et aux bourrelets.


Si nous sommes incapable de changer les choses pour nous-même, une nouvelle force arrive lorsque nous le faisons pour nos enfants!


Je souhaite m'abonnder à l'infolettre!

 

 

 

Ton temple...

Publié le 11 juillet 2016 à 6:20 Comments commentaires (0)

Je remarque lorsqu'il est question de maladie ou de surplus de poids et que je demande aux femmes comment elles se sentent dans leur corps, plusieurs d'entre elles répondent qu'elles se sentent prisonnière de ce dernier.


Pour l'avoir moi-même vécue, je les comprends à 100%, on se sent prise au piège d'un coprs que l'on ne veut pas et qui ne nous renvoie pas dutout l'image juste de nous même devant la glace. Il est difficile de vivre au quotidien dans un corps qu'on ne désire pas et que nous avons même l'impression de subir. En prendre soin, on se le fait dire très souvent, mais avons nous vraiment envie de prendre soins de quelques choses qu'on aime pas? Pas facile à faire....


ET POURTANT....


C'est exactement la clé pour un revirement de situation.....J'ai eu une révélation dernièrement, pourtant ce n'est pas parce que je ne me l'étais jamais fait dire mais ce jour là, ça m'a parlé à moi.... alors j'espère que ça vous parlera à vous aussi aujourd'hui...


Quand nous sommes prisonnier d'un corps malade, la vibration qu'on envoie, c'est une âme qui n'a aucunement envie de rester dans ce corps, il n'y a personne de sensée qui souhaite aller en prison, alors pourquoi votre âme voudrait plus y être?


Dans la philosophie du Yoga, on considère le corps comme un temps afin que l'âme puisse vouloir y rester le plus longtemps possible.... PAS FOU!


Si on changeait notre perception de notre corps, EN UN SEUL MOT.... PRISON vs TEMPLE


Un temple pour moi, ça évoque le respect, le calme, la sérénité (il est impensable de s'imaginer en train de crier et de manquer de respect dans un temple ou une église selon l'image qui vous parle le plus), et c'est exactement ce que je souhaite vivre.

Alors depuis quelques temps, je me suis engagé envers mon corps à le considérer comme un temple pour que mon âme veuille bien y rester le plus longtemps, et c'est ce même temple qui m'a permit de donner la vie il y a presque dix ans, je le remercie!


Donc, si le coeur vous en dit, engagez-vous avec votre corps, même si aujourd'hui la vibration qu'il vous envoie est une vibration de malaise, traitez le avec respect et dignité, et il vous le rendra bien!


Sur ce, Bonne Santé!


Ahhh et voici le lien pour vous inscrire à mon infolettre pour rester en contact et être avisé des nouveaux articles: http://eepurl.com/bZRCYn


Mes mains magiques font de la Reflexologie...

Publié le 20 avril 2016 à 5:00 Comments commentaires (0)

 

En fait, je débute l'écriture de mon article pour la deuxième fois, les joies de l'informatique, ça peut être tellement génial la technologie..... quand tout fonctionne bien, je ne saurais expliquer pour quelle raison mon article a complètement disparue hier matin alors qu'il me restait seulement la photo à ajouter!! Bravo championne, évidemment c'est dans ce temps là que tu as oublié de faire une sauvegarde du brouillon!!

 

Bref, tout ça pour dire que j'avais envie de vous parler de la Réflexologie corporelle, comme je la travaille, il est certain que j'en ai déjà fait une description sur la page Services de mon site Internet mais j'avais envie de vous l'expliquer comme si on se parlait dans le blanc des yeux pour la première fois!

 

La Réflexologie corporelle, comme je la travail, c'est l'outil que j'utilise pour évaluer le corps. Quand je rencontre une personne pour la première fois, je lui fait remplir un questionnaire médical pour connaître un peu à qui je m'adresse et ses antécédents mais je m'amuse à dire que le questionnaire c'est pour ce que vous savez.... maintenant on va voir ce que le corps veut bien nous dire lui!

 

Quand je commence le bilan, j'appuies à des endroits précis sur et sous le pieds pour détecter des zones qui sont plus sensible( on s'entend ça fait pas plus mal que de se faire toucher un ecchymose, c'est juste pas agréable). En gros quand je touche un endroit précis et qu'on a une sensibilité ça m'indique que l'organe qui est située à cet endroit là a besoin d'être stabiliser. Ce n'est pas de la magie, on a une représentation du corps sous les pieds (et ailleurs sur le corps soit les mains, les omoplates, les oreilles, etc...) et lorsque je touche une zone sensible ça utilise le système nerveux pour envoyer un stimuli au cerveau et frapper à la porte de l'organe... toc toc toc, l'organe ici a besoin d'être équilibrer, envois du renfort.

 

 

 

L'avantage de la réflexologie corporelle contrairement à la réflexologie plantaire( les pieds seulement) c'est lorsqu'une zone a besoin d'être vraiment sollicité, je peux aller chercher le point du même organes à plusieurs endroits sur le corps (je ne pense pas l'avoir déjà dit, mais les séances se passe habillé, inutile d'enlever vos vêtement) et donc on va frapper plusieurs fois à la porte de l'organe au cerveau... on comprend que le travail est très efficace quand ça fait 4-5 fois qu'on insiste, le corps n'a d'autre choix que de collaborer!

 

C'est certain que la pratique de la réflexologie va différer d'une thérapeute à l'autre, mais c'est une pratique tellement efficace pour redonner le pouvoir au corps de se guérir soi-même. Même quand je prends le temps de faire le bilan, le corps commence déjà sont travail parce qu'au simple toucher, le corps est réceptif. Je parle souvent d'auto-guérison du corps, il est intelligent, il connaît son état de santé absolu, c'est justement pour cette raison qu'il nous envoie des signes de déséquilibre mais pour activer ce pouvoir là, c'est comme faire du vélo, on doit toujours bien l'avoir pratiqué, c'est pareil pour la réflexologie. La première fois qu'on reçoit un massage, le corps ne comprend pas ce qu'on attend de lui, on doit lui apprendre à bien réagir aux commandes nouvelles qu'on lui envoie. Pour certaine personne c'est très rapide, mais en générale on parle de trois séance pour pouvoir dire que le corps réagit bien aux soins et de constater les bienfaits.

 

 

 

Par les bienfaits je parle ici d'avoir le sentiment d'avoir un corps équilibrer, qui travail pour nous et avec nous pour une meilleure santé. Ça n'équilibre pas seulement le corps mais l'esprit aussi, je parle souvent de l'importance d'une bonne santé mentale, la réflexologie c'est un moyen super efficace pour se détendre, gérer les angoisse et atténuer l'état dépressif. C'est bon pour tous les bobos, les dérèglements hormonaux et tellement pour tellement plus que ça... le corps est complexe mais c'est simple de travailler avec lui!

 

Je vous mets au défi d'examiner vos pieds la prochaine fois et vous penserai à moi quand vous toucherez une zone plus sensible! J'espère vous avoir éclairé un peu sur ma pratique, mais une séance c'est tellement plus que tout ce que je viens de vous écrire, il faut le vivre pour bien le comprendre, je le fais avec tellement d'Amour, j'ai une seule mission, répandre ma couleur bien à moi!

 

Sur ce, je vous souhaite une Bonne Santé!



Quand ton corps te parle....

Publié le 19 avril 2016 à 6:15 Comments commentaires (0)


Et si je vous dis qu'aujourd'hui était une journée Bof, le genre de journée où tu as seulement envie de rester en mou, prendre un bain et écouter des films collé sur le chien (pas trop longtemps, même pour lui vous n'avez pas d'endurance, Je t'aime Lady).


Ben oui, il m'en arrive des journées comme ça aussi, comme tout le monde je crois. La différence entre ces journées maintenant et celles d'avant (avant de travailler en santé) c'est qu'elle sont beaucoup moins fréquentes. Je me donne le droit de les vivre sans culpabilité (ou presque) et maintenant elle ne dure qu'une seule journéee, je sais que demain en sera une meilleure.


Quand je conseil aux gens d'écouter leur corps, il va de soit que je me dois d'être à l'écoute du mien et aujourdhui il me réclamait du repos.


Je vous mentirais si je vous disais que je me sens toujours bien et que j'accepte facilement de donner à mon corps le repos qu'il me demande, parce ce qu'on ne le se cachera pas, je suis une maman et une entrepreneure, donc ma To do list est rarement vide. Sauf que ma contreproductivité ne dure qu'une journéee quand je prends le temps de m'écouter, contrairement à plusieurs jours quand on rame à contre courant. 


Morale de l'histoire, j'en reviens à mon conseil numéro 1, qui est la base de ma pratique, Écoute ton corps et Accepte de lui donner ce qu'il te demande, surtout si c'est du Repos. 


Le corps a ses raisons que la raison ne peut pas toujours comprendre. (Petite déformation d'un super proverbe mais je trouve qu'il est de mise)


Sur ce, je vous rassure, je vais déjà mieux avec l'écriture de ce billet,

et je vous souhaite une Bonne Santé!


Les pots de billes...

Publié le 11 avril 2016 à 8:15 Comments commentaires (0)


Vous m'avez manqué, en fait l'écriture m'a manqué dans les derniers jours... c'est incroyable comment une habitude peut faire tellement de bien rapidement.  Je suis curieuse de savoir comment vous gérez votre énergie? En avez-vous toujours suffisemment dans la journée et rendu au soir vous être crevé avec toutes les autres tâches connexes à faire ou vous êtes Top productif jusqu'au coucher avec la satisfaction d'avoir fait une bonne journée et d'avoir été la meilleure version de vous même en tout temps?? 


Que de questions aujourd'hui, mais j'avais envie de vous partager mon truc pour garder le maximum d'énergie, en fait, plus pour éviter la perte d'énergie inutile durant le jour, en conscéquence il va vous en rester plus le soir venu. 


Voyez l'énergie que vous avez le matin comme un pot de billes bien rempli, toutes les actions et les petits problèmes que vous allez croiser dans la journée sont des billes que vous allez transférer dans un deuxième pot vide. Vous voyez le concept, j'imagine le transfert de billes durant la journée. Vous ne pourrez pas grossir vos pots de billes mais vous pourrez faire le choix de faire un focus avec votre énergie sur une circonstance plutôt qu'une autre....

Des conflits avec la famille, les mauvaises nouvelles à la télévision, votre enfant qui vous mets les nerfs à vif, les comérages, bref ce sont toutes des situations où vous perdez des billes inutilements..... vous auriez pu les garder pour faire autre chose de plus constructif et c'est ce que j'ai choisi de faire de mes journées! On rentabilise les billes à partir de maintenant!!! 


Au début, les habitudes que nous avons sont plus difficile à changez, c'est pour ça que j'utilise l'image du pot de billes, pour que quand une situation arrive, vous la voyez comme une bille et preniez consciemment la décision de la prendre et de faire le transfert en énergie perdu! Autour de vous les gens ne comprendront peut-être pas votre soudain lâcher-prise mais...... oh que votre santé va vous remercier!!!


Sur ce, j'ai envie de vous souhaiter une BONNE SANTÉ!


Fais-toi confiance!

Publié le 30 mars 2016 à 20:00 Comments commentaires (0)


Ahhh la confiance en soi, il y en a pour qui s'est SI facile de tout faire, qu'il n'y a rien à leur épreuve, qu'ils ont une force de caractère pour déplacer des montagnes.... Je l'avoue, je suis de celle-la, mais ça n'a pas toujours été le cas, et j'ai encore des rechutes de temps à autres. Des moments de doute et de remise en question, avec le recul j'ai constaté que ces moments la me servent d'équilibre, de temps de répis entre deux projets. 


Je carbure aux projets, ceux qui m'entourent le savent, j'ai en moyenne un gros projet par mois qui m'occupe parce que je me sens en VIE quand j'atteind mes buts! La confiance en ses propres moyens est la base de tout, depuis mon enfance quand j'ai une idée en tête qui nécessite une tâche que je n'ai jamais fait, il y a cette petite voix dans ma tête qui me dit " Si quelqu'un d'autre peut le faire, tu le peux aussi, c'est surement pas si compliqué." Okay, on s'entend que les tâches à accomplir c'est pas de faire un plan en génie civil, mais quand même c'est pour vous montrer qu'on part déjà avec une longueur d'avance sur la personne qui se dit... " Ouin mais la, j'ai  jamais fait ça, je suis pas capable", et abandonne.


La confiance en soi ça s'apprend, ça se cultive également. À certain moment dans ma vie, la confiance était à son plus bas, à cause d'événement extérieur que j'ai laissé affecter mon amour-propre. Je sais donc d'où on peut partir quand l'estime n'est pas au rendez-vous, mais c'est possible de se remonter, trouvez-vous un mantra, cette petite phrase qui fait du bien ( Je me suis fait tatoué sur le bras ''Le bonheur est dans le processus..., pour moi qui était toujours en quête du bonheur, j'ai dû me répéter qu'il se trouvait dans toutes ces petits moments en cours de route et pas à la destination finale). Répétez-vous des encouragement, changez votre discours intérieur, placarder des "Post-it" partout dans la maison pour vous rappeler combien vous êtes quelqu'un d'extraordinaire! Pour moi ça marché!


Une personne qui à confiance en soi aura la possibilité d'accomplir de bien belle chose, et si elle se plante ou qu'elle se trompe, bien elle ne le prendra pas comme une défaite ou un échec, mais comme l'apprentissage d'une leçon qu'elle mettra en application la prochaine fois!


J'espère que ça vous a donné envie de déplacer des montagnes (On commence par les petites pour commencer...). et n'oubliez pas que votre discours intérieur est le début de toute chose, à vous d'en faire un Immensément positif!


Je vous souhaite une Bonne Santé!